Parcours pour vivre sa passion!

Parcours du développement d’un pilote de karting au Québec

 

parcourspilote

Ce parcours (cheminement du pilote) a été développé à partir de notre expérience et notre connaissance du marché du karting québécois. Il a été élaboré afin de faciliter la compréhension des étapes normales que toute personne vit lorsqu’elle débute en karting.

À la lecture du schéma vous comprenez qu’il existe plusieurs types de courses pour plusieurs niveaux de pilotes. Rare sont ceux qui débute en karting comme dans d’autres sport et qui se retrouve immédiatement en compétition de niveau avancé. En karting, si vous voulez progresser selon une bonne courbe d’apprentissages, ce modèle peut être utile.

 

La grande majorité des pilotes de karting pratiquent ce sport par passion. Ils aiment l’adrénaline que dégage les performances en lien avec leurs pilotages. Ils aiment gagner car il ne faut pas oublier qu’à la fin d’une course, il y a un gagnant ! Par contre, si votre démarche d’apprentissage est décomposée en plusieurs sous objectifs vous permettant de gagner en expérience sensorielles, en amélioration de votre pilotage et en amélioration de vos connaissances mécanique et que vous combinez le tout à votre propre bilan personnel. Vous allez rapidement progresser et aimer de plus en plus pratiquer le karting, et ce, peu importe votre niveau.

 

Habiletés et information de bases à acquérir:

Peut importe votre âge lorsque vous débutez en karting (6-77 ans) et peut importe votre expérience et vos références de tous sports motorisés confondus, le karting dégage ses propres sensations, commande des aptitudes et des qualités de pilotage propre à sa discipline. Nous vous déclinons les essentiels dans les prochaines sections afin de vous faciliter l’accès à une information importante afin d’optimiser votre plaisir en piste de manière sécuritaire.

 

Posséder le bon équipement. Apprendre à le mettre et l’ajuster;

Pour pratiquer le sport automobile en générale, tout le monde reconnait que les pilotes portent des équipements de base afin d’assurer leur sécurité. Il en va de même pour le sport qu’est le karting.

Le karting est une discipline de plus en plus en vogue autant chez les jeunes que chez les adultes. Cependant, entre le kart de loisir et le karting de compétition, les normes et homologations sont assez différentes et peuvent potentiellement perdre les adeptes sous un flot d’informations. Pour vous éviter ce problème, voici un petit guide afin de vous aider à faire le meilleur choix en fonction de vos attentes et de vos mensurations. Ceux et celles qui veulent aller au fond des choses peuvent aller dans la zone téléchargement et recourir au règlement sportif (PDF) qui contient  l’information complète à cette effet.

Homologation et sécurité:

La combinaison de pilote

Du fait de l’absence de carrosserie du véhicule, les combinaisons de karting ont une sécurité plus orientée vers la résistance aux abrasions et aux déchirements qui peuvent survenir en cas de chute. Pour ce faire, les combinaisons nécessitent une homologation CIK-FIA. Ensuite, en fonction de votre activité pour du karting en extérieur, vous allez rencontrer deux niveaux d’homologation:

– La norme CIK-FIA Niveau 1, ou Level 1, est faite pour une utilisation de loisirs. Les combinaisons dotées de cette homologation sont en général fabriquées en polyester et coton pour garantir une bonne protection tout en privilégiant un faible poids pour un meilleur confort.
– La norme CIK-FIA Niveau 2, ou Level 2, compatible avec les compétitions de niveau international ou national. Ces combinaisons de karting possèdent la plupart du temps une couche extérieure en cordura et une couche intérieure en coton pour garantir une protection supérieure à celle de la norme de Niveau 1. Cependant, pour garantir une meilleure protection, ces combinaisons se voient un peu plus lourdes sans pour autant interférer dans le confort du pilote.

Tout comme pour les combinaisons de rallye, les combinaisons de karting doivent comporter une broderie visible sur l’extérieur de la combinaison prouvant l’homologation CIK-FIA en cours de validité pour pouvoir participer aux championnats. Les combinaisons de karting ont également une durée d’utilisation de 5 ans à partir de leurs dates de fabrication.

Si vous désirez faire du karting en intérieur, sachez que les combinaisons pour cette activité n’ont pas la nécessité d’être homologuées.

Si vous pratiquez le karting en mode solo ou encore que vous faites des courses clubs, la règle du 5 ans n’est pas une obligation.

Caractéristiques techniques:

Que ce soit pour une utilisation en intérieur ou en extérieur, les combinaisons que vous utilisez doivent vous couvrir tout le corps pour une protection intégrale en cas de chute. Au fil des ans, plusieurs marques ont grandement amélioré leur fabrication de combinaisons karting en utilisant toujours les meilleurs matériaux pour combiner à la fois légèreté, protection et liberté de mouvement pour que chaque pilote puisse conduire à son aise dans n’importe quelles circonstances.

L’utilisation d’une combinaison de pluie se mettant par-dessus la combinaison de karting est autorisée et recommandée en cas d’intempéries pour rester au sec et concentré sur votre course.

N’oubliez pas de compléter votre tenue de pilote avec une paire de gants, une paire de bottines, des sous-vêtements, un casque et des protections pour vous aider à remporter toutes les courses!

 

Le casque

Le casque est l’un des éléments primordiaux de l’équipement pilote en compétition automobile. Matériel de sécurité essentiel et obligatoire, il existe une multitude de variété de casques avec autant de caractéristiques qui pourraient perdre les moins connaisseurs.

 

Homologation et sécurité:

Fin 2015, la norme FIA 8858-2010 est remplacée par la nouvelle norme FIA 8859-2015 dans le but d’améliorer la sécurité des passionnés d’automobile grâce à une capacité d’absorption plus élevée que la norme SA2010. A noter également que la norme BSI n’est plus valable depuis le 01/01/2016.

Tout casque doit être homologué FIA et SNELL pour valider votre participation à une course. De plus, en karting vous devez obligatoirement avoir un casque fermé de type intégral. Ceux et celles qui veulent aller au fond des choses peuvent aller dans la zone téléchargement et recourir au règlement sportif (PDF) qui contient  l’information complète à cette effet.

Quels sont les meilleurs critères de sélection pour mon casque?

Outre l’homologation qui n’est pas la même entre le circuit, le trackdays, le rallye, le karting ou encore les sports offshore, vous devez choisir en premier lieu un casque qui sera adapté au type de course que vous souhaitez faire.

La légèreté du casque sera un argument déterminant pour ne pas ressentir trop de poids sur la nuque pendant la course. Par ailleurs, un bon système de ventilation est de mise pour bénéficier d’un confort optimal au volant de votre kart.

Quelle taille pour mon casque?

Si l’essayage du casque est préférable avant de l’acheter, vous pouvez néanmoins prendre les mesures chez vous. Pour ce faire, munissez-vous d’un mètre de couturière et placez-le juste au-dessus de vos sourcils et de vos oreilles pour mesurer la partie la plus large de votre tête. Attention, si vous désirez porter une cagoule, veillez à prendre vos mesures en portant votre cagoule pour éviter d’être trop serré dans votre casque par la suite.

Reportez-vous ensuite au tableau de correspondance des tailles du fabricant de votre choix pour voir quelle taille est la plus appropriée pour l’achat de votre casque.

Les petits conseils  pour l’essayage de votre casque: 

– votre casque ne doit pas être trop grand, il ne doit pas flotter lorsque vous bougez la tête.
– les mousses doivent être bien ajustées à votre visage. Elles ne doivent ni trop vous écraser, ni être complètement décollées. Pour vérifier si le casque est bien ajusté, passez un doigt entre la mousse et votre front. S’il passe sans problème, c’est que votre casque est trop grand.
Si le casque vous parait un peu serré au niveau des joues au début, ne vous inquiétez pas c’est tout à fait normal. Les mousses vont se détendre avec le temps pour s’ajuster parfaitement à votre visage. Attention cependant à ne pas choisir un casque trop serré au niveau du front qui vous fait mal ou vous coupe la circulation sanguine.

 

Le protège côtes 

 

Le protège côtes est indispensable pour la sécurité et le confort du pilote. Croyez nous! même si vous pratiquez le karting en mode solo qu’une fois de temps à autres, cette pièce d’équipement est essentielle car en karting les blessures aux côtes, c’est la bête noir de tout pilote. Si elle survient, il a fort à parier que votre saison de karting risque de se terminer car ce type de blessure devient extrêmement douloureuse, voir insupportable lorsque soumise aux impacts et forces latérales qu’exige la pratique du karting. Il est également obligatoire en course!

 Connaître les différentes caractéristiques de son kart

 

 

 À titre  d’exemple: Le  banc 

En karting, le banc est une pièce d’équipement très importante vous vous en doutez bien! Il existe plusieurs marques et plusieurs modèles. Lorsque vient le temps d’acheter son kart, il est primordiale d’essayer son banc pour s’assurer que ce dernier n’est ni trop grand et ni trop petit. Cette pièce d’équipement doit être bien choisi car c’est par elle que passe nos sensations. De plus et sans rentrer dans tous les détails à ce stade ci, la rigidité est un élément important aussi car un banc trop rigide va empêcher le châssis de travailler et transmettre la grippe mécanique de manière optimale.

Nous attirons aussi votre attention sur la photo ci-haut. Remarquez bien que le banc est légèrement décalé du centre du châssis. Ainsi, il faut savoir que lorsqu’on installe un banc sur un châssis de kart, ce n’est surtout pas pour le confort du pilote! Tous les manufacturiers de châssis on des spécifications d’installation (SPECS) et ce n’est pas pour rien. Installer selon les spécifications, un banc de karting permettra au châssis de mieux se délester des charges mécaniques, il permettra un meilleur comportement et transmettra de meilleur sensations au pilote.

Nous ne saurons que trop insister sur l’importance de cette pièce d’équipement et son installation. Nous vous suggérons fortement de vous faire assister par des gens qui sont connaissant en la matière ou encore de faire directement affaire avec une boutique spécialisée.

 

Connaître la spécification et le respect des drapeaux en karting

 

Utilisé par l’officiel du départ pour démarrer toutes les sessions et courses sur piste et parfois par les signaleurs de virage pour indiquer que la piste est dégagée.
Tout drapeau JAUNE est un signal de danger de toute nature à la station ou au-delà de la station affichant le drapeau.
Jaune immobile

Faites attention, Danger, Ralentissez. PAS DE dépassements au-delà de la zone couverte par le drapeau jaune

Remarque: Un conducteur peut rencontrer plusieurs drapeaux JAUNES avant d’atteindre la zone d’urgence. Les exigences sont les mêmes, lent, pas de dépassements.

Soyez prudent, Danger, Ralentissez. AUCUN DÉPASSEMENT, À PARTIR DU POSTE DE SIGNALEUR OÙ IL EST PRÉSENTÉ JUSQU’APRÈS LA ZONE D’URGENCE.

Note: Un pilote rencontrera une zone sous jaune immobile avant d’atteindre la zone d’urgence.

Grave Danger, Ralentissez, Préparez-vous à arrêter. AUCUN DÉPASSEMENTJUSQU’APRÈS AVOIR COMPLÉTEMENT DÉPASSER LA ZONE D’URGENCE.
Note: Sur les lieux de la zone d’urgence il peut y avoir plusieurs karts impliqués dans un accident. II est de la responsabilité du pilote de ne pas dépasser tant qu’il n’a pas complètement dépassé la zone d’urgence.

Drapeau Noir Présenté par le Préposé au Départ et Tous les Postes

Informe les pilotes que la session a été arrêtée pour une raison autre qu’un accident ou un incident. Un Drapeau Noir sera affiché à la ligne de Départ/Arrivée et simultanément à tous les postes de signaleurs Les Pilotes complète le tour et se dirige aux puits.


Les karts entrant aux puits doivent demeurer en file indienne et s’arrêter sur la ligne des puits. Si ce drapeau est présenté durant la qualification ou course, aucun travail ou service ne pourra être fait sur aucun kart jusqu’à ce que la piste soit ré-ouverte, sauf sous instructions du Commissaire ou du Délégué Technique.

Advenant la décision d’arrêter une session piste, y compris une course à cause d’un accident ou d’un incident, un drapeau rouge sera affiché à la ligne de Départ/Arrivée et, simultanément, chaque poste affichera un drapeau rouge.


Lors d’une session pratique, il est de la responsabilité de tous les pilotes de ralentir immédiatement, aucun dépassement n’est autorisé, d’exercer une extrême prudence, d’être prêts à s’arrêter si instruit de le faire, de procéder à la ligne des puits et de s’ARRÊTER.


Lors de la session de qualification ou une course, il est de la responsabilité de tous les pilotes de ralentir immédiatement, d’arrêter de courser, dépassement non-autorisé, d’être d’une extrême prudence, d’être prêts à arrêter si instruit de le faire, de se diriger à la ligne de Départ/Arrivée et de s’ARRÉTER.

Les karts doivent rester en file indienne. Lors d’une session de qualification ou une course, aucun travail ou entretien ne peut être effectué sur les karts qu’après que la piste soit rouverte, sauf sous instructions du Commissaire ou du Délégué Technique.

DRAPEAU BLEU IMMOBILE

Un concurrent vous suit de très prêt.

DRAPEAU  BLEU AGITÉ

Il est impératif que le Drapeau Bleu Agité soit présenté :
– au moment où un pilote amorce une manoeuvre de dépassement sur le concurrent avec qui il est en compétition;
– en cas d’obstruction caractérisée d’un pilote sur un autre qui le suit;
– quand les voitures les plus lentes sont sur le point d’être doublées par les voitures de têtes;
– quand une voiture rapide, après un mauvais départ ou un arrêt à son stand, remonte le peloton de concurrents plus lents.

 

Avise les pilote d’être attentifs aux conditions de piste. Utilisé pour indiquer une surface glissante occasionné par la présence d’huile, d’eau, sable ou débris.
Informe les pilotes qu’un véhicule qui se déplace à une vitesse beaucoup plus lente que le peloton est en piste. Ce véhicule peut être une ambulance, un véhicule de service or un kart se déplaçant lentement.
Triangle Noir & Blanc, avec Numéro du Kart

Averti le pilote de sa conduite antisportive ou non sécuritaire et qu’une pénalité pourrait être imposée.

Informe le pilote qu’il doit compléter le tour et s’arrêter pour instruction dans les puits ou à un endroit par le Commissaire Sportif ou le Directeur de Course.


Un pilote qui n’obéi pas à ce drapeau après qu’il ait été présenté deux fois sera exclus des résultats et des pénalités additionnelles pourraient être imposées.

Informe le pilote d’un problème mécanique pouvant provoquer un danger et qu’il doit réduire sa vitesse et arrêter aux puits.
Un non suivi à ce drapeau peut résulter en la présentation du Drapeau Noir accompagné du numéro du kart. Le pilote sera exclus des résultats et des pénalités additionnelles pourraient être imposées.

La course est terminée et tous les pilotes doivent ralentir et retourner à leur puits ou à l’endroit désigné.

Un Drapeau à Damiers combiné avec un Drapeau Noir peut être montré à la fin d’une course. Ces drapeaux indiquent que la course est sous enquête par les officiels de la course.

Présenté à un pilote à qui on s’apprête à prendre un tour ou à qui on a déjà pris un tour. Le pilote doit arrêter la compétition, maintenir sa vitesse de course et revenir directement aux puits. Le pilote qui obtempère sera classé à la position où il était la dernière fois il a croisé la ligne d’arrivée. Un non suivi entraînera la présentation du Drapeau Noir accompagné du numéro de kart. Le pilote sera alors exclu des résultats et des pénalités supplémentaires pourraient être imposées. Ce drapeau est unique au karting et peut ne pas être utilisé lors d’événements si cela est spécifié dans le Règlement Particulier.

 

Être en maîtrise de sont kart

 

 

Connaître et appliquer les manœuvres de sécurité;

Connaître et appliquer les manœuvres de sécurité (pied sur le frein au démarrage, sortir des stands, maintenir le pied sur le frein en cas de sortie de piste, rester dans le kart après une sortie de piste, lever la main pour prévenir, ne pas doubler en cas d’accident,…) ne sont là que quelques exemples des manoeuvres de bases à connaître afin d’assurer notre sécurité et celle des autres passionnés autour de vous.

Autres manoeuvres: 

• Savoir freiner sur la plus courte distance possible (sans bloquer les roues AR, test sur des distances de freinages matérialisées par des cônes)

• Savoir éviter un obstacle (réaction brève, prise de décision en urgence avec test de réactivité au volant.

 

Savoir préparer son kart

 

 

Quelques petits trucs de base

Vérifier le système de freinage. (huile sur le disque, plaquettes usées, câbles usés).

– Mélange carburant. Faire ce mélange dans des bidons appropriés. Si vous n’avez pas le bidon mélangeur (essence et après huile) en respectant le bon pourcentage en fonction du moteur et si besoin,

Pour le rodage, augmenter le pourcentage pour un moteur neuf ou pour changement piston par exemple.

– Graisser votre chaîne à chaque arrêt dans les stands ,on doit observer de légers filets lorsque l’on tourne la roue.

– La tension de chaîne est très importante : elle ne doit pas être ni trop tendue, ni trop détendue.

– Vérifier le serrage de tous les éléments du châssis, roues, colonne de direction, volant, biellettes de direction, vis pointeau des roulements d’arbre, échappement.

– Toujours nettoyer votre KART, en cas de sortie de piste, ou en fin de journée afin de voir éventuellement les pièces abîmées ou à changer pour votre prochaine venue au circuit. Si vous possédez un kart avec moteur 2T, nous vous conseillons de rentrer directement aux puits si vous sortez de piste dans une zone sablonneuse car il faut nettoyer votre botte à air.

-La pression des pneus est à faire avant chaque départ à froid et ensuite, celle-ci peut être modifiée après avoir relevé la pression à chaud : Monter ou descendre celle-ci par palier de 1 ou 2 PSI en fonction de l’adhérence sur la piste.

– Vérifier les ressorts de rappel, accélérateur et freins

– Idéalement ne pas réutiliser une bougie noyée pour un 1er départ

– Vérifier la fixation du carburateur pour éviter une prise d’air qui ferait serrer le moteur.Vérifier toutes les durites d’essences pour vous assurer de leurs états

Pour les réglages du carburateur suivre les conseils de votre vendeur, si vous devez modifier ce réglage, il faut bien noter le réglage précédent.

– Nettoyer régulièrement la boite à air et protéger les ouvertures pour le transport.

– Vérifier la durite d’essence, qu’elle ne pende pas sous le châssis et qu’elle ne soit pas pincée ou trouée.

– Nettoyer régulièrement le filtre à essence du carburateur, et vérifier avec la pédale d’accélérateur que le papillon s’ouvre totalement sans que celui-ci tire sur l’axe, afin d’éviter la casse du papillon. (réglage de butée de pédale avec les vis et contre-vis).

– Attention à toujours refaire le plein en carburant. La panne sèche endommage le moteur par manque du film d’huile.

– Vérifier les vis pointeau des roulements qui maintiennent l’arbre arrière en place latéralement.

– L’alignement de la couronne et du pignon moteur doit être parfait afin d’éviter l’usure de ceux-ci et de la chaîne.

– Les vis de fixation des roues arrières doivent être serrées à fond, l’écrou des roues avant doit être juste bloqué sans jeu, pour que la roue tourne librement.

– Lors d’un changement de chaîne ou d’un réglage, serrer en 1er la platine support arrière moteur ensuite serrer l’avant et vérifier de nouveau la tension.

– Toujours bien vérifier le chapeau de bougie afin qu’il ne saute pas en plein milieu du circuit.